Des outils concrets pour gérer le stress négatif !

par | 12 Avr 22 | Écrit par nos hypnothérapeutes, Santé mentale | 0 commentaires

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress négatif provoque une véritable panique au niveau du système nerveux. Il exerce une influence sur notre inconscient. Il peut nous empêcher de dormir, nous rendre agressif ou encore, nous faire perdre nos moyens.

Cependant, le stress est utile car il nous sert à répondre aux demandes de notre environnement. Le stress est pour certains, une énergie positive, pour d’autres, il est négatif, tout dépend de la perception que nous avons des demandes de notre environnement.

On pourra définir le stress négatif comme « une agression de l’organisme par un agent physique, psychique ou émotionnel (traumatisme, bruits, surmenage, etc…). Entraînant un déséquilibre devant être compensé par un travail d’adaptation.
Le stress peut aussi devenir chronique, dans ce cas, on observe une haute sensibilité aux agents stressants.

Gérer le stress grâce à l’hypnose !

L’hypnose est un état naturel qui est généré par une concentration sur une cause physique (objet, son, odeur, sensation, etc…). C’est une technique utilisée par un hypnothérapeute lorsqu’elle a un but thérapeutique et peut aussi être utilisée pour s’aider soi-même, de manière totalement autonome. Il s’agit de l’auto-hypnose.
Le thérapeute a un savoir et non un pouvoir. Il est à l’écoute, ne juge pas, est bienveillant, etc…

L’hypnose thérapeutique permet donc d’aider les individus à mieux gérer le stress négatif. Nous avons tous notre sensibilité au stress, l’enjeu est d’ajuster cette sensibilité afin que le stress négatif n’apparaisse plus pour des événements qui ne devraient pas le déclencher.

Nous utilisons des suggestions afin d’aider la personne à modifier la perception qu’elle a de l’élément stressant. Ainsi on peut rester calme et détendu lorsque le stress négatif arrive.

Lorsque nous sommes en état d’hypnose, nous avons une capacité augmentée à répondre aux suggestions.

On peut travailler de différentes manières en hypnose pour cette thématique :

  • Modifier la perception que l’on a du déclencheur du stress négatif.
  • Utiliser une métaphore.
  • Créer un ancrage positif et supprimer les ancrages négatifs.
  • Utiliser des suggestions post-hypnotiques.
  • Visualiser le futur négatif et le futur positif.

En général, 2 à 3 séances d’hypnose permettent d’apprendre à gérer le stress naturellement et inconsciemment.

Exemple d’une femme qui a réussi à gérer le stress négatif grâce à l’hypnose !

Une femme de 49 ans, que je vais appeler Sylvie, comptable de profession, est actuellement en arrêt maladie à la suite d’un burnout il y a 6 mois. Elle est venue me voir pour des difficultés lâcher prise. Elle trouve aussi qu’elle est davantage sensible au stress qu’auparavant depuis le burnout qui l’a plongé dans une sorte de dépression.

Lors du premier rendez-vous, nous avons fait un entretien d’une heure durant lequel j’ai ciblé différentes problématiques.

• Sensibilité aux agents stressants qui génère du stress négatif et parfois de l’anxiété.
Le burnout est arrivé à la suite d’une pression exercée par un supérieur, à son travail. S’en est suivi une dépression durant laquelle Sylvie a perdu un proche. Son organisme est alors entré dans une phase d’épuisement, ne pouvant pas s’adapter à tous ces événements.

Elle a subi un stress post traumatique ayant entraîné une fragilité face aux agents stressants.

C’est ce qu’on appelle en Neurosciences, le double HIT. C’est un état durant lequel on a l’impression d’aller mieux alors qu’en réalité on est beaucoup plus sensible au stress négatif qu’auparavant.

Ceci s’explique par le fait que l’hippocampe (zone du cerveau notamment responsable des émotions) est atrophié. Il y a moins de naissances de nouveaux neurones et de connexions entre eux.

burnout
  • Difficulté à canaliser les émotions. Ceci s’étant accentué à la suite du burnout.
  • Difficulté à lâcher prise.
  • Manque de confiance en soi et d’estime de soi.
  • Sylvie a toujours eu un manque de confiance en elle, ayant grandit dans un environnement où elle a souvent été rabaissée.
  • Le burnout et surtout le fait de ne plus travailler a contribué a accentué cette problématique.
  • Sylvie n’a pas travaillé sur son burnout et sa dépression, il y a des choses à évacuer.

Nous avons donc fait 5 séances d’hypnothérapie pour vaincre son HIT.

1ère séance : Sur cette première séance, nous avons travaillé sur le stress négatif en utilisant la métaphore de la montgolfière. Ainsi, Sylvie a imaginé un voyage en montgolfière en direction de son futur positif. Pour le rejoindre, il fallait franchir de grandes montagnes qui se dressaient face à elle. Pour cela, il fallait monter assez haut et donc se débarrasser de toutes les choses lourdes et négatives qu’elle transporte avec elle : les croyances limitantes, les blocages, les peurs, le stress négatif, les perception négatives, etc…

Sylvie s’est imaginée les jeter dans le vide pour rejoindre ensuite son futur positif.
J’ai demandé à Sylvie de s’imaginer dans son futur positif, une fois les objectifs atteints, et de ressentir ce que cela procure comme sensation, de lâcher prise et de se sentir bien. Dans le même temps, j’ai demandé à Sylvie de respirer profondément plusieurs fois. Ainsi, à chaque fois que Sylvie aura besoin de chasser le stress négatif, elle respirera profondément. C’est ce qu’on appelle un ancrage.

  • 2ème séance : nous avons travaillé sur la gestion des émotions.
  • 3ème séance : nous avons travaillé sur le lâcher prise.
  • 4ème séance : nous avons travaillé sur la confiance en soi et l’estime de soi.
  • 5ème  séance : nous avons travaillé sur le burnout et la dépression. Pour cela, nous avons utilisé une technique permettant de modifier la perception que Sylvie avait de son expérience dans son dernier travail.

8 mois après la dernière séance, Sylvie se sent beaucoup mieux. Elle a pu retrouver un travail et arrive mieux à lâcher prise et à canaliser ses émotions. Elle a tourné la page par rapport à sa mauvaise expérience dans son ancien travail et aborde la vie de manière plus positive.

Elle est aussi beaucoup moins sensible au stress négatif qu’auparavant.
Les exercices que je lui avais conseillés, la cohérence cardiaque et l’auto-hypnose, lui auront permis aussi d’aller vers le mieux-être. Tout comme le fait d’évoluer dans un environnement enrichi a aussi permis à Sylvie de sortir de cet état dépressif.

Des outils simples, concrets et efficaces pour gérer le stress !

1. La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est un exercice de respiration permettant de créer un équilibre au niveau du système nerveux.
On va ainsi créer un état d’apaisement et de relaxation.
Le but est d’inspirer 5 secondes et d’expirer 5 secondes, soit 6 respirations par minute, pendant 5 minutes et 3 fois par jour.
C’est la méthode 365.

2. Les routines

Une routine est une succession d’actions permettant de gérer le stress négatif.
Exemple : La veille d’un examen générant chez moi du stress négatif, je vais faire de la cohérence cardiaque pour me détendre et visualiser l’examen réussi pour générer de la confiance.

3. L’environnement enrichi

Aussi, il est important d’évoluer dans un environnement enrichi pour se sentir bien :

  • Une alimentation saine.
  • Une hydratation de qualité.
  • Une activité physique régulière.
  • Des interactions sociales.
  • Des activités cognitives.
  • Un sommeil réparateur.

Ceci va permettre, comme nous l’avons vu précédemment, de « donner une seconde jeunesse à son hippocampe ». Cela va avoir pour effet d’augmenter la naissance de nouveaux neurones et les connexions entre eux dans cette partie du cerveau responsable notamment des émotions et de la mémoire.

Ainsi, on va pouvoir mieux gérer le stress et les émotions. Et l’hippocampe va contribuer à réguler la production de cortisol, qui est l’hormone du stress.

4. Le contrôle des pensées

Le contrôle des pensées consiste à repousser les pensées irrationnelles et à se recadrer. Ceci en prenant conscience que ces pensées qui nous traversent sont irrationnelles.

5. Le contrôle des sources

Le contrôle des sources consiste à réduire ou éliminer les sources de stress. Pour cela on peut :

  • Déléguer certaines tâches.
  • Organiser son espace.
  • Programmer son emploi du temps.
  • Désactiver certaines notifications etc…
  • La prévention.

La prévention consiste à planifier sa vie de façon à éviter les causes du stress. Pour cela on peut :

  • Planifier sa journée ou les mois à venir pour éviter les agents stressants avant qu’ils ne se présentent.
  • La matrice d’Eisenhower. La matrice d’Eisenhower est un outil de gestion du temps qui permet de classer des tâches à effectuer, en fonction de leur urgence et de leur importance.
    C’est un tableau à double entrée avec :
  • Sur l’axe horizontal : urgence des tâches.
    Sur l’axe vertical : importance des tâches.
  • Cette matrice comprend donc 4 zones :
  • Tâches importantes et urgentes : à exécuter dans l’immédiat et soi-même.
  • Tâches importantes mais peu urgentes : tâche à planifier et à faire soi-même.
  • Tâches urgentes mais peu importantes : tâches à déléguer rapidement.
  • Tâches peu urgentes et peu importantes : tâches inutiles, à supprimer.

Pour conclure :

Vous l’aurez compris, l’hypnose est un merveilleux outil pour gérer le stress négatif en diminuant sa propre sensibilité aux agents stressants.

Si vous voulez en savoir plus, contactez-nous pour en discuter !

Régis Godillon

Régis Godillon

Hypnothérapeute

L’hypnose est une approche qui permet d’aborder de nombreuses problématiques différentes comme le stress, la confiance en soi, les troubles du sommeil, et bien d’autres. J’ai également suivi des spécialisations dans l’accompagnement des enfants, de l’arrêt du tabac et de la gestion du poids . Cette approche permet de lever les croyances limitantes pour aller vers le changement et le mieux-être.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This